L'agence web & print qui vous révèle

Mini héro à la rescousse !

Créer des personas pour le référencement naturel

lundi 26 février 2018

Depuis que Google a pris l’habitude de communiquer régulièrement sur les régles qu’il édite en matière de bonne conduite pour la mise en place d’un site internet et de son référencement naturel, on entend souvent dire qu’il ne faut surtout pas forcer ce dernier et que, si on le fait, on sera pénalisé. Or une pénalité pour cause de spam ou de mauvaises pratiques en matière de netlinking peut vite faire perdre de l’argent au responsable du site, qui doit redoubler d’efforts pour faire amende honorable auprès des services de l’équipe webspam de Google, désavouer les mauvais liens et se concentrer sur ce qu’il peut mettre en œuvre pour retrouver son positionnement dans les résultats de la recherche sur le moteur le plus important du monde.

Que faire pour ne pas être pénalisé ?

Depuis que Google existe, des experts de ce que l’on nomme le search (la recherche via les moteurs dédiés) du monde entier se posent la question de savoir comment être sûr de placer leur site web au plus haut dans les SERP (Search Engine Result Pages, ou pages de résultats de recherche). Or ce qui ressort en premier lieu et ce, de façon systématique, c’est qu’une fois que l’on s’est assuré que son site était optimisé tant du point de vue technique que du contenu, il faut savoir faire du netlinking de façon natuelle. Or la majeure partie des pratiques courantes en matière de génération de liens n’a rien de naturel, bien au contraire. Il s’agit au contraire de manipuler de façon intelligente l’algorythme qui sous-tend les SERP. Mais les référenceurs ont déjà élaboré tant de techniques que Google a découvertes puis intégrées comme du spam, qu’il faut être curieux et trouver des nouvelles solutions en permanence. L’une d’entre elle, qui a fait ses preuves et fonctionne encore très bien aujourd’hui, est de créer des personas.

Un persona, qu’est-ce c’est ?

Un persona est une personne imaginaire, un avatar, un personnage créé de toutes pièces pour servir au SEO d’un site ou de plusieurs. Un persona peut être une arme redoutable dans la guerre aux positions, mais pour cela il est nécessaire d’en user modérément et intelligemment. Sinon c’est toute une stratégie de visibilité qui peut être mise à mal et des mois d’efforts réduits à néant en quelques liens mal ficelés. Si le persona est imaginaire il faut en effet qu’il ait un comportement naturel. Prenons un exemple simple : si le persona que l’on a choisi de créer possède un compte Twitter, celui-ci ne peut raisonnablement pas liker, retweeter ni tweeter lui-même plusieurs centaines de fois par jour, et de surcroît nuit et jour. Un humain ne peut le faire, donc un persona non plus ! Or c’est que ce font certains, qui ont été mal pensés, mal conçus et surtout mal automatisés. Or pour qu’un persona soit efficient, il est indispensable qu’il ait un comportment le plus proche possible de celui d’un véritable être humain.

Comment façonner un persona ?

Si un persona doit ressembler le plus possible à un véritable internaute, il est important qu’il ait, dès son origine, un vrai profil : un nom et un prénom, une adresse, une date de naissance, un sexe, voire une photo de profil... une vraie carte d’identité, en somme. Ensuite il doit avoir des passions, des centres d’intérêt, mais dans des proportions humaines, comme n’importe qui sur internet ou dans la vie de tous les jours. On a en effet rarement dix passions à la fois, dont on est en mesure de parler sur les réseaux sociaux ou sur un blog. Il faut lui inviter une vie, une heure de lever et de coucher, un métier, des loisirs, tout un environnement humain comme le nôtre, celui de nos collègues, de nos voisins ou de nos amis. Voilà la base de ce qu’il faut établir lorsqu’on se lance dans une stratégie de popularité intégrant un persona. Or pour que cette stratégie soit efficace, il vaut mieux avoir plusieurs personas, de sexes, d’ages et de provenances diverses, qui ont des passions communes mais aussi des passions personnelles, dfférentes de celles des autres. Cela afin d’être plus naturels.

Comment donner vie à un persona ?

Aujourd’hui lorsque l’on saisit une requête comportant un prénom et un nom dans Google, on trouve des informations diverses sur la personne dont on a écrit l’identité dans la barre de recherche. Pour un personnage qui n’est pas public – c’est-à-dire ni politicien, ni sportif de haut niveau, ni mannequin chez les grands couturiers, ni artiste de renom... - on trouve en premier lieu dans les SERP les liens vers ses profils sociaux : Facebook, Twitter, LinkedIn, mais aussi Pinterest ou Instagram. C’est donc qu’il faut que les personas aient le même type de profils. C’est là où il va falloir faire preuve d’imagination, surtout pour ce qui concerne les profils professionnels : on va devoir lui imaginer un métier, et donc des études préalables, dans un établissement qui soit situé à proximité de son lieu présumé d’habitation... Bref il lui faut un CV qui reste logique, raisonnable, naturel pour ainsi dire.

Que va faire concrètement le persona ?

A compter du moment où tout cela sera mis en place, le persona devra commencer à vivre en ligne, à poster des images sur Pinterest ou Instagram (le ou est important car on a rarement le temps de faire les deux avec la même régularité, et en général on préfère toujours l’un à l’autre), à s’abonner aux comptes d’autres internautes qui ont les mêmes passions que lui, à leur adresser des commentaires, des likes, des réponses... Tout cela le plus naturellement possible, et dans une mesure logique. Le mieux est de prévoir des créneaux horaires : on consulte Facebook en buvant son café le matin, on tweete en arrivant au bureau ou à la pause déjeuner, on poste sur Instagram en soirée ou le week-end... Il faut que le persona fasse de même, comme une vraie personne. Ensuite, pour que le persona est une vie réelle et crédible, il doit avoir d’autres habitudes humaines, comme la consommation. En toute logique il postera donc aussi commentaires sur des produits qu’il a achetés (voir Amazon etc.), sur des blogs de mode, de bricolage, de sport.... auxquels il s’est abonné...

Il y a tant à imaginer pour rendre un persona aussi vivant que possible ! Maintenant à vous de jouer :)